Vendredi, 28 Octobre 2011 23:45

AUTISME : Un beau succès pour l’E.E.D.C.M.

Notre Présidente obtient un local en faveur de l’association « AMETHYSTE »

Soutien aux personnes atteintes de handicap mental

PRESSE

L'image est réduite, cliquez dessus pour la voir à la taille réelle

 

Anh Dao TRAXEL sensible à la cause des personnes atteintes de troubles mentaux tout autant qu’à celle des parents qui souffrent au quotidien pour s’occuper de leurs enfants handicapés, s’est rendue dans les nouveaux locaux de l'IGESA à Palavas Les Flots pour rendre visite aux enfants autistes ainsi qu'à leurs parents.

PHOTO

Anh Dao avait rencontré lors d’un déplacement précédent à PIGNAN dans l’Hérault à l’Ecole Améthyste située à l’Abbaye de VIGNOGOUL quelques enfants et adolescents autistes et avait ainsi pu écouter leurs parents sur les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien pour assumer l’éducation des ses derniers. Sa venue consistait à soutenir l’association « Améthyste », dont le bail se terminait, et qui n’avait donc plus de locaux pour accueillir, à la rentrée prochaine, la quinzaine d’enfants handicapés scolarisés sur l’Ecole.

Les besoins de l’époque : au minimum 150m2 de locaux + une cour, si possible sur la région Ouest de Montpellier.

Grâce à la mobilisation des Membres de l’EEDCM et de sa Présidente, notre association a permis de trouver à l’association « AMETHYSTE » un local sur la ville de PALAVAS LES FLOTS. Nous remercions sincèrement et vivement Monsieur Christian JEANJEAN, Maire de cette commune qui a largement contribué au succès de l’obtention de cet espace de vie.

 

Cliquez sur l'image pour visualiser l'album

Etaient présentes quelques personnalités marquantes du département et celles du monde associatif:

 

- Madame Marie-Christine JUBERT, Directrice d'Établissement de l’Association Améthyste

- Madame Sylvie MARTEL CANNAC,  Maire adjointe déléguée à la Jeunesse et au Handicap de PALAVAS LES FLOTS

- Madame Arlette COUSSY, Maire adjointe déléguée aux Animations et aux Anciens Combattants

- Monsieur Daniel BRIAND, Président de l'association "HANDIALOGUE"

- Monsieur Michel SANDOZ, Directeur des Réseaux Sociaux de l’EEDCM

- Le Président du LIONS CLUB de la GRANDE MOTTE

 

« Ne mettons pas de barrières entre nos différences  mais faisons en sorte de mieux vivre ensemble»

Anh Dao TRAXEL

 

Pour Information :

L'autisme ou, plus généralement, les troubles du spectre autistique (TSA) sont des troubles du développement social humain caractérisés par une interaction sociale et une communication anormales, avec des comportements restreints et répétitifs. Ils incluent le diagnostic plus particulier de trouble autistique, anciennement nommé autisme infantile ou plus simplement autisme.

Le terme de diagnostic de « trouble du spectre autistique », sera utilisé dans cet article, car il remplace progressivement les termes « autisme » ou encore « trouble envahissant du développement ». Ce changement permet notamment de mettre l’accent sur la spécificité des troubles du développement social et la grande variabilité des symptômes individuels.

Les troubles du spectres autistiques comprennent ainsi trois grandes catégories de diagnostics :

  • le trouble autistique en tant que diagnostic clinique distinct (parfois encore appelé autisme infantile, voire autisme de Kanner)
  • le syndrome d'Asperger, avec des délais marqués dans le développement cognitif et du langage mais des îlots de compétences. Ces compétences peuvent impressionner grandement et conduire parfois à la réussite professionnelle en mathématiques, physique, informatique etc. Parfois le syndrome d'Asperger peut être masqué par un îlot de compétence dans l'utilisation du langage, avec déficits dans la communication;
  • le diagnostic de trouble envahissant du développement non spécifié, lorsque tous les critères diagnostics du syndrome d'Asperger ou de l'autisme ne sont pas observés.

Sur le plan neurologique, les troubles du spectre autistique sont des désordres de l'agencement des neurones dans le cortex du cerveau humain, ce qui entraîne des défauts de circulation de l'information. Ces défauts comprennent plusieurs niveaux d’organisation du cortex, de l'organisation des dendrites (arborescences des neurones) et des synapses (connexion entre neurones), jusqu'à des modifications plus larges de structures cérébrales. Ces désordres sont le plus souvent d'origines multifactorielles, avec une forte composante génétique et de nombreux facteurs de risques concomitants.

La modification de gènes liés à la maturation synaptique semble principalement en cause et oriente ainsi les études neurobiologiques vers les modifications de la connectivité et des neurones induites par l'expression de ces gènes. Leurs suppressions causent chez des animaux des symptômes d'autisme. Les travaux sur le sujet de l'héritabilité de l'autisme suggèrent que 90% de la variabilité est attribuable à des facteurs génétiques, mais les interactions des gènes de l'autisme entre eux et avec l'environnement sont complexes.

Les études mettent en évidence ces modifications dans le système de neurotransmission sérotoninergique avec notamment des modifications de gènes impliqués dans le transport de la sérotonine. L'implication du système dopaminergique ou glutamatergique semble moins bien démontrée. Enfin, des études prometteuses sont en cours sur le rôle du système cholinergique et dopaminergique, de l'ocytocine ou encore d'autres acides aminés impliqués dans la neurotransmission.

L'augmentation de la prévalence des troubles du spectre autistique diagnostiqués est constatée dans de nombreux pays (voir l'épidémiologie). Cette croissance serait due pour une part au changement des méthodes de diagnostic, qui font que plus de personnes sont détectées et incluses dans ce diagnostique. L'autre part pourrait être due à des facteurs tels que l'augmentation de l'exposition à des toxines environnementales et constituerait un problèmes de santé.

Les parents aperçoivent habituellement les premiers signes de l'autisme durant les deux premières années de leur enfant. Les signes se développent normalement au fur et à mesure. Néanmoins, certains enfants se développent normalement et, soudainement, régressent.

Les interventions cognitives et comportementales dès les premiers symptômes peuvent aider les enfants autistes à gagner en autonomie et en assurance en société et à développer des habitudes de communication. Bien qu'il n'existe aucun remède connu, il est rapporté que des enfants autistes sont guéris. Le diagnostic de trouble autistique n'est pas nécessairement synonyme de dépendance une fois l'âge adulte atteint. Parmi des exemples notables de personnes devenues autonomes, peut être cité le cas emblématique de Donald Triplett, qui n'est autre que le premier cas de la toute première étude de Léo Kanner qui a initié l’acceptation actuelle de la notion d'autisme.